Salutations les bons amis…

J’écris pas souvent, alors je vais commencer par vous préciser que cette article n’est pas sponsorisé… Au cas où vous ayez envie de me classer partie le tas de connasses blogueuses vénales que vous lisez régulièrement…

Bref, le 22 c’était mon anniversaire.. (Et oui..)  et ma petite femme et son oncle ont eu la bonne idée de m’offrir un des nouveaux drone de chez Parrot le Mambo. Ce nouveau Minidrone au look improbable et accessoirisé.

Je vous fait grâce de la video »unboxing » chiante et inutile (et qui de toute façon ne m’aurait pas rapporter un centime…)

Parrot Mambo


Ce drone assez petit en taille contient une batterie, un cable USB pour le charger, un canon et un grabber (une pince)

Après avoir télécharger l’application de chez parrot et activé le Bluetooth de l’iPad c’est parti. Deux solutions pour le faire décoller, soit directement d’une surface plane ou en lui donnant une petite impulsion de votre main.

La prise en main est rapide et surtout très simple, les commandes se prennent en main à la vitesse grand V. Bref rien de bien compliqué !

Pour les accessoires il suffit de les fixer au-dessus du drone et ils sont automatiquement reconnus. Apres le decollage le drone se met à un metre du sol en mode stationnaire en attendant vos ordres. 

La stabilité de l’engin est tellement bonne qu’elle en est presque troublante… Il se guide de manière très precise, bref un très beau jouet. Je l’ai trouvé clairement plus facile à prend en main que mon premier drone (un ArDrone 2.0 de chez Parrot egalement)

Je vais quand même lui trouver un beau point faible qui est la batterie (récurant chez les drones) qui dure en moyenne 5 A 6 minutes. Alors oui, le temps de chargement est de 25 minutes envions, mais c’est clairement frustrant de devoir attendre autant pour 5 minutes de plaisir (ma femme dit pareil des fois….)

Le tous est plug (non pas anal…) and play, simple, fun… Et pour pas trop chere (120€ environ) . En bref si vous voulez vous familiariser avec les drones, ce modèle est une excellente entrée en matière très rigolote. Et si vous avez pas de smartphone ou tablette pour piloter l’engin, Parrot vend egalement des pad (un peu a la manière d’une manette de console de jeu) permettant de le contrôler facilement.

En bref, un bon 8/10, mais il deviendra rapidement indispensable d’acheter des batteries supplémentaire !!


Bien le bonjour !

Et oui j’ose.. J’ose écrire un article et comparer l’incomparable !! L’excellence… Contre un vulgaire parc… enfin ca c’est ce que je croyais ! Et après avoir enfin tester le Futuroscope je vais essayer de vous éclairer le plus objectivement possible…

Enfin pour comparer l’incomparable je vais m’appuyer sur quelques critères (ne vous attendez pas non plus à un comparatif très détaillé il ne s’agit pas ici de spoiler vos éventuelles envie de sejour) :

– le prix

– l’hôtel 

– la bouffe

– l’immersion \ la thematisation 

– les attractions

– le spectacle nocturne 

– les employés 

– l’ambiance générale 

Aller commençons tranquillement …

– le prix :

Bon bah là effectivement difficile de « comparer » mais trois jours au Futuroscope vous coûterons grosso modo trois fois moins chere que Disneyland Paris (à tous les niveaux, entrées, nourriture, hotel… Etc ,sauf les boutiques où les prix sont similaire). Pour le détail voir les rubriques suivantes, parce qu’évidemment la difference de prix est justifiée… Ou pas.

Lá où il vous faudra deux jours pour tous faire au Futuroscope, il vous faudra au moins trois à Disneyland Paris 

Un point pour le Futuroscope 

– l’hôtel :

Alors là pas de suspense… Le point va à Disneyland Paris. L’hôtel du Futuroscope (qui vous donne accès direct au parc par une passerelle) est clairement une honte… Autant de l’extérieur est sympa mais le couloir ressemble à un hôpital et l’intérieur de la chambre n’est pas mieux que le formule 1 du coin de la rue…

Alors si effectivement la proximité du parc est clairement un avantage (un peu comme le Disneyland hôtel) cela en reste là. Et c’est bien dommage, l’ambiance général du séjour passe aussi par un hotel « immersif »

Dans les points négatifs : l’absence de climatisation dans les chambres (notez qu’à Disneyland Paris les hôtels entrées de gamme comme le Santa Fé ou le Cheyenne n’en ont pas non plus), pas de bar dans le batiment principal , et le restaurant est ouvert seulement le matin pour le petit déjeuner… Ce qui vous oblige à manger dans le parc le soir (j’y reviendrai plus bas)

Bref.. Cet hotel est clairement un échec 

– la bouffe :

Ici, cela va être très subjectif parce que les goûts et les couleurs… 

Les offres des deux parcs sont relativement diversifiés, donc je vais baser mon comparatif sur un rapport qualité prix. 

En prenant l’hypothèse que la majorité de mes lecteurs sont des pauvres et auront tendance à se rabattre sur des fast food ou équivalent, prenons un prix moyen de 15€ par personne pour faire un repas. 

Et bien à Disneyland Paris pour 15€ vous mangez du gras… Potentiellement de la merde mais rarement de la nourriture…

Au Futuroscope vous mangez.. Et vous mangez du bon ! Du bon et du varié ! Un vrai plaisir meme pour un simple sandwich !

Donc même si Disneyland Paris essai de faire des efforts sur la nourriture, le point va au Futuroscope 

– l’immersion / la thematisation :

Pas de débat Point à Disneyland Paris , les lands sont beaux bien organisés, alors qu’au Futuroscope vous etes dans un parc. Point… Pas de suite logique dans l’organisation des attractions, pas de classement par theme.. On passe des lapins cretins a des manèges de foire sans transicion.. 

Point pour Disneyland Paris 

– les attractions :

On pourrais en parler des heures.. Aucun des deux parcs n’amène des « vrais » sensations… À part « danse avec les robots » d’un côté et « Space Moutain » de l’autre c’est relativement limité.

Le Futuroscope se base plus sur les technologies et les simulateurs, là où Disneyland Paris a plus de Dark Ride et attractions classique…

Il est clair que la qualité de l’attraction des  « lapins cretins » n’a clairement rien à envier à l’attraction « ratatouille » bien au contraire. La qualité meme des attractions du Futuroscope est plutôt bonne et agréable, l’expérience du séjour se basera plus sur vos goûts et sur vos envies…

Par contre le gros point noir du Futuroscope est la restriction de taille.. Si vos enfants font moins de 1,05 metre n’aller pas au parc ! Ils ne feront quasiment rien.. En dessous de 1,20 metre les restrictions sont similaires à Disneyland Paris.

Le Futuroscope à un coin du parc qui s’appelle « le monde des enfants » mais qui n’est pas adapté à la cible. Ce parc n’est clairement pas fait pour des enfants en bas age contrairement à Disneyland Paris. 

Bref, point à Disneyland Paris 

– le spectacle nocturne :

Dream’s à Disneyland Paris et la forge aux etoiles au Futuroscope 

Encore une fois.. Affaire de gout, mais je vais attribuer le point au Futuroscope qui joue parfois le spectacle deux fois par soir pour que le plus grand nombre puisse le voir, et qui ne ferme pas des secteurs de parc complet pour realiser la mise en place. Le spectacle est beau, presque émouvant, mis en scène par le cirque du soleil (je pense que le côté qualitatif vient clairement de là) et enfin on peut le voir assis car le spectacle ce joue dans un théâtre geant à ciel ouvert… Là où à Disneyland Paris vous restez debout avec des abrutis qui mettent des enfants sur les épaules réduisant grandement le champ de vision..

– les employés :

Je croit que globalement les deux parcs sont au même niveau.. Quoi que… Parfois à Disneyland Paris certains se croient un peu tous puissant.. Mais je manque de recule sur le Futuroscope pour etre parfaitement objectif.

Un bon côté quand même c’est qu’au Futuroscope une employée à gentillement mis nos poussettes a l’abri pendant une averse, pas franchement sur qu’a Disneyland Paris quelqu’un aurait fait pareil.

Bref, match nul sur ce point lá
– l’ambiance générale :

J’ai beaucoup aimé le côté relaxe du Futuroscope où la totalité des espaces verts sont accessibles et des coussins géants mis à disposition pour faire la sieste. Les visiteurs sont globalement plus respectueux qu’à Disneyland Paris (il est clair que le volume de visiteurs y est pour beaucoup)

Par contre le temps de thematisation du Futuroscope rend le parc moins immersif et donc beaucoup moins dépaysant que Disneyland Paris.

CONCLUSION :

J’ai passé un excellent séjour au Futuroscope et meme si les attractions sont de bonnes qualité, je ne suis pas sûr que cela nécessite plus d’une visite par an.

Le Futuroscope vend un pass prenium  pour ne pas faire la queue à certaines attractions (pour la maudite somme de 15€ par personne) qui peut devenir vite indispensable ! (Disneyland Paris devrait clairement s’en inspirer)

En bref deux parcs totalement différents dans l’ambiance, l’immersion et tous ce qu’il y a autour, certains point du Futuroscope sont clairement à revoir mais ce parc n’a clairement pas à rougir de l’offre qu’il propose ! 

À faire sans hésiter !

Retrouvez moi sur Twitter @bibinopapx et sur Instagram : @bibinopapx


Hello,

Cela fait bien longtemps que j’ai pas pris ma plume pour vous écrire un article de merde comme je sait les faire, alors je décide de le faire aujourd’hui … Je le fais parce que vous me faites chier…
Vous me faites chier parce que vous passer votre temps à chier sur le MHR pour un oui ou pour un non, et vous y prenez un certains plaisir. Je fais cet article en forme de coup de gueule parce que j’en ai marre… J’aime mon club, j’aime ma ville, et un moment ça suffit.

Alors oui Jake White a décider de pas faire jouer François Trinh-Duc pour le match contre Toulon.. Et alors ? Qu’est ce que nous à montrer François entre deux blessures ces deux dernieres années ? Un match contre Pau a 30% de ses capacités parce que MONSIEUR François etait sélectionné en équipe de France et ne voulais pas se blesser… Et ? Bah pour moi rien de plus.

Je ne dit pas que François est un mauvais joueur.. Mais je ne l’ai jamais trouvait extraordinaire. Et aujourd’hui je salut la decision de Jake White qui pose ses couilles sur la table en alignant l’équipe qu’il estime la plus compétitive pour gagner contre Toulon. Alors François ne jouera pas pour la der à la maison.. Mais je comprend pas pourquoi il pourrait pas dire au revoir à son public.. C’est lui qui a choisit de partir il me semble ? Un tour de terrain c’est si dure à faire ?

Enfin je m’arrêterai là de peur que mes écrits  dépassent mes pensées… surtout si j’aborde le « cas » Fufu qui a oublié que même si François est son copain de toujours.. Il est aussi et surtout un joueur professionnel qui se doit de prendre du recul et accepter les décisions de son coach meme s’il n’est pas d’accord…

Bref, merci Monsieur ATRAD de faire de cette equipe ce qu’elle devient aujourd’hui et merci à Jake White de mettre notre equipe à son niveau de jeu actuel ! Et surtout #GoMHR et bon vent François… Et maintenant par pitié fermez vos gueules .

NOTA : ne cherchez pas si j’ai une légitimité pour écrire cet article j’en ai aucune c’est justement pour ça que je le fait.


Salut à toi la blogosphère (putain que c’est beau comme intro…)

Un petit article ce jour… parce que oui je pense à toi l’internaute en vacance qui à que ça à foutre de lire mon blog (en vrai j’ai des gens chez moi qui fond des travaux alors je surveille… ou pas, du coup pour éviter de me faire chier, j’écris…) pour partager notre dernière visite : L’abîme de Bramabiau !

Superbe nom champêtre s’il en est… Bon.. je vais pas te faire un long article pour t’expliquer le pourquoi du comment.. si tu veut tous savoir, tu va sur place.

Pour aller sur place ? Bah c’est simple, c’est juste à côté de Cramprieu dans nos belles Cévennes… et cela te coûtera 8.50 € par personne (pas chère pour la balade…. par contre sache d’avance que l’abîme ne prend pas les cartes bleues (c’est d’ailleurs à ce demander.. pourquoi ? oui hein ? pourquoi ?))

Pourquoi l’article alors ? Bah pour partager… et oui, c’est fou hein !

Alors, qu’est ce qu’une abîme ? Bah c’est un truc qui est tellement grand et qui à quand même relativement la classe que ça ferait clodo de l’appeler « grotte » mais je te rassure… c’est pareil.

Abîme de Bramabiau

Abîme de Bramabiau

Bon.. soyons honnêtes, l’abîme, cela se mérite… la balade est décomposée comme suit :

  • 1km de marche, tout en descente (si tu à pas bosser les cuisses depuis ton run & bike du collège, tu va comprendre)
  • 900 mètres de galeries environ (je suis pas aller vérifier mais je croit le guide sur parole)
  • 500 mètres de remonter pour retrouver le parking

Le tous pour 1h à 1h30 de visite avec un guide (le notre était cool et un peu drôle en plus… surtout quand il fait des vannes que les vieux comprennent pas)

Abîme de Bramabiau

Abîme de Bramabiau

Nous voilà arriver à l’entrée… et là… Bah t’as presque envie de chialer. La nature nous offre un spectacle qui se passe de mots, c’est indescriptible… (essayez pas, je vous dit que c’est pas possible…). Magnifique, grandiose.

Abîme de Bramabiau

Abîme de Bramabiau

Ouais ok… je te vois déjà devant ton écran en train de dire que la photo précédente ressemble ni plus ni moins qu’à une chatte géante… C’est pas jojo.. mais c’est pas faux. De là remettre en question l’existence de l’humanité il n’y à qu’un pas…

Abîme de Bramabiau

Abîme de Bramabiau

Petit détail, si tu décide d’aller sur place… il fait à peut prêt 10°c dedans et ya un putain de courant d’air à te former des stalactites au bout du pif en deux deux…

Bref, les galeries sont très bien aménagées, même pour les enfants et même pour papy qui à du mal à se trainer (en prenant l’hypothèse qu’il soit toujours vivant après le kilomètre de marche en descente biensur…), la balade est sympa, la visite est belle. Bref ! Allez y !

Abîme de Bramabiau

Abîme de Bramabiau

Bonne visite en famille sans regret et pour tous te dire, si l’occasion se re présente, je retournerai volontiers y faire un tour !

Crédit photo : Princesse et moi avec notre reflex et notre GoPro

Lego star Wars

Publié: 16 juillet 2015 dans Disney, Divers, Divertissement, Jeux
Tags:, , , , , ,

Salutations,

Me demandez pas pourquoi je fais cet article, je ne sait pas moi même… Et ne répondez pas pour tenter de faire des « vus » parce que je sait pertinemment que la bande de cochons que vous êtes attend impatiemment un autre article sur les talons (ne vous cachez pas ce sont mes stats qui parlent…)

Enfin bref… je possède depuis peu une GoPro 4 (la classe hein ? Merci princesse du cadeau surtout..) et je me met à filmer tous et n’importe quoi (surtout n’importe quoi…) et je commence à bien comprendre comment cela fonctionne, j’essai donc de l’utiliser pour « partager » des choses sympa.

Voici donc ma première officielle, le montage de Lego Star Wars pour vous, les passionnés de Lego ! Bon visionnage

Si vous êtes sage et que vous prenez quand même le temps de regarder, je ne manquerai pas de vous en faire d’autre mais en mieux !


Bien le bonjour,

Et oui, ce week end première sortie officielle en mer pour moi depuis l’obtention de mon permis en octobre 2014 (il était temps…) et vu à la vitesse avec laquelle on rénove la coque de notre bateau (voir article en cliquant ICI), autant vous dire que le passage par une location m’a semblé obligatoire.. (pour le coup j’avais la flemme de ramer.)

Après avoir parcouru quelques sites internet dont je ne citerai pas les noms parce que je ne vois pas l’intérêt de faire de la pub sans rétribution (quoi ? On appel ça être gentil et objectif.. ? ouais… bon… je vous donnerai celui par qui je suis passé), je m’arrête sur un site qui m’avait l’air plutôt bien fait, explicite et surtout abordable niveau prix (tout reste relatif cependant…)

Evidemment, j’ai pas réserver tête baissé, j’ai téléphoner et laisser un mail pour voir un peu la vitesse de réaction face à mes questions, mais aussi si le « contact / feeling » était bon.. Parce que louer un bateau c’est pour se faire plaisir et passer un moment sympa, si c’est pour tomber sur un loueur pète couille, autant passer son chemin.

Bref, me voilà donc arrêté sur :

Location de bateaux

Leurs site plutôt bien fait (vous pouvez le voir en cliquant ici : http://www.rent-my-boat.fr/ ) parait sérieux au premier abord.

N’ayant pas pris la peine de réserver en ligne (oui parce que bon.. avec princesse on est du genre à changer d’avis au dernier moment quand on veut bouger les week end..) je leurs est passé un coup de téléphone aux alentours de 11h pour prendre un bateau à 12h. Très bon accueil au téléphone, bateau bloqué et nous voilà parti avec les enfants pour Carnon.

Arriver sur place leurs bureaux (plutôt bien placé et facile à trouver à l’entrée de Carnon) sont moins bling bling que le site mais c’est pas ce qu’on vient chercher, on rempli les papiers, on fait un petit briefing sur la zone de navigation et direction le bateau. Arrivés devant le bateau (un Quicksilver 550 Commander Open, Moteur Mercury 90cv 4tps) briefing complet sur la prise en main et nous voilà parti pour deux heures en mer (pique nique compris…)

Petit détail qui n’a aucune importance : En regardant le site on croit qu’on va partir avec un bateau tout neuf de dernière génération… et en fait non. Alors le bateau n’était pas en ruine, loin de là, il était propre, bien équipé en bref, rien à redire. Mais le parc du loueur est en fait un gros centre de gestion de bateau appartenant à des particuliers qui ne sortent quasiment jamais en mer (le loueur m’a d’ailleurs confirmer que dans un port, en moyenne 5% des bateaux sortent réellement en mer…)

Je ne vais donc pas vous détailler la totalité de la sortie parce que cela n’a aucun intérêt (surtout que je fait cet article pour vous donner mon avis sur la location de bateau hein…), mais ce fût une très bonne expérience qu’on renouvellera sans hésitez avec le même loueur… Pour résumer :

J’ai aimé :

– L’accueil et le professionnalisme de Rent My Boat

– La facilité de manœuvre pour entrer et sortir du port (surtout sans avoir conduit de bateau depuis mon permis); tout est clairement fait pour (ça évite aussi la casse sur les bateaux… et le stress intulie du genre « vais je réussir ma manœuvre sans faire un trou dans la coque.. »)

– Le personnel de Rent My Boat . Ils sont zen, vous foutent pas la pression, tout est carré.

– Le rapport qualité / prix. Oui c’est chère… mais les loisirs nautiques coûtent en général relativement chère

– On est monté à 5 sur le bateau (dont 2 enfants) et cela sans souci.

J’ai pas aimé :

– Le prix de l’essence à la pompe (ils se lâchent dans les zone portuaire). Obliger de compléter le plein en ramenant le bateau et deux heures sont abuser bah ça coûte 25 € de carburant..

En bref :

– On recommencera ! Surement pas le week end prochain au vu des prix (les loisirs nautiques ont quand même un coût élevés comme je vous disait), mais c’est sur qu’on ne se privera pas de le refaire tant que mon bateau ne sera pas prêt ! (j’espère qu’on arrivera à se caler une sortie entre potes… ça risque d’être épique..).

Voilà, si vous hésitez encore à louer un bateau, bien n’hésitez plus et passez le cap ! La côte méditerranéenne n’a peut être pas de criques rocheuses mais possède malgré tout de belles plages !

2014 en révision

Publié: 30 décembre 2014 dans Non classé

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog.

En voici un extrait :

Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2 700 personnes. Ce blog a été vu 23 000 fois en 2014. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 9 spectacles pour accueillir tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.


Bonjour à tous,

Aller, un petit sujet un peu plus sérieux que d’habitude… je vient d’avoir une petite réponse à ma lettre RAR tout récemment adressée à Disneyland Paris et plus particulièrement à la directrice du conseil de surveillance. Il me parait important de vous montrer la réponse, vu que j’ai partager avec vous le courrier envoyé.

Si tu à rien compris ou rien suivi, va lire ça : Save EuroDisney ShareHolders et tu revient me voir !

Voici la réponse qui à été apportée à mon courrier :

Réponse page 1

Réponse page 1

Réponse page 2

Réponse page 2

Bon vous en pensez ce que vous voulez… perso le concept de « je répond à côté » j’aime assez… surtout que entre temps il y à eu la fameuse table ronde dont elle parle. Pour vous faire une meilleure idée je vous invite à regarder le compte rendu en cliquant ICI

On sent que l’ambiance n’est pas au mieux… et l’assemblée générale de cette année promet d’être relativement sportive ! En tous cas, je vous laisse juge..


Bien le bonjour à toi amateur de canard et de gras !

Un moment donner, quand tu fait des rêves érotiques à base de magret de canard séché, tu te dois de passer à l’action… Donc tu va en magasin.. et tu constate que le magret de canard séché (enfin… 5 tranches hein…) coûte l’équivalent de 8 ans de salaire dans un pays d’Asie…

Et là, pas plus con qu’un autre, tu te dit pourquoi je ne le ferai pas moi même ?

Bien voilà.. avec ce constat que je me suis lancé. Enfin lancé c’est un grand mot ! J’ai tenter.. parce que oui comme une personne normal en 2014 j’ai d’abord cherché sur internet une recette qui va bien… Sans vraiment trouver toutes les réponses à mes questions.

J’ai donc entamé sans trop savoir où j’allais et en mélangeant un peu tous les conseils trouvés à droite et à gauche. Le résultat étant proche de la perfection (rien que ça oui…) je partage avec vous (COMMENT C’EST SYMPA NON ?)

Alors, pour faire un bon magret de canard séché il te faut :

– Un magret de canard (paraît que ça aide… moi je dit ça, après tu te démerde)

– Un kilo de gros sel

– Du poivre (ou un autre épice, j’ai aussi fait au piment d’Espelette)

– Un couteau

– Une boîte

– Un couteau

Magret

Il faut éviter de prendre un magret trop gros, qui mettra plus de temps à sécher qu’un de taille moyenne (logique hein…)

Première étape :

Magret séché

 

Prenez votre couteau et enlever toutes les petites imperfections de votre magret (filament blanc et nerf)

Deuxième étape :

Magret séché

 

Prenez essuie tout pour essuyer au maximum votre magret (plus on le rendra sec, meilleur il sera), faite le des deux côtés, hésitez pas à recommencer deux fois la tâche si beaucoup de gras se met sur l’essuie tout.

Troisième étape :

Magret séché

 

Prenez votre boite et mettez une grosse couche de gros sel au fond, disposez votre magret dessus

Quatrième étape :

Magret séché

 

Recouvrez votre magret avec tous le gros sel restant de manière à bien l’envelopper. Fermer votre boite de manière à ce qu’elle soit le plus hermétique possible (cela fonctionne aussi si vous mettez le magret dans une assiette creuse et que vous le couvrez avec un film alimentaire)

Mettez votre magret pendant  24 à 30 heures au frigo.

Cinquième étape :

Magret séché

 

Sortez votre magret du frigo, ouvrez la boite, enlever la totalité du sel. Rincez abondamment votre magret à l’eau froide. Une fois que c’est fait, recommencez la deuxième étape et sécher au maximum le magret

Magret séché

Sixième étape :

Bon bah là.. vous faites un peu à votre goût. Moi j’en ai fait plusieurs en même temps, dont un au poivre et un autre au piment d’Espelette. Vous prenez votre poivre ou votre piment, et vous en mettez sur le magret, et vous frottez de manière à bien répartir le tous dessus, en gros ça donne ça :

Magret séché

Septième étape :

Mettez votre magret dans un torchon sec, et mettez le à sécher dans un endroit sec (oui oui je vous jure que c’est vachement mieux !) pendant au moins trois semaines.

Là je vous vois derrière votre écran en train de râler parce que vous habitez un appartement en plein centre ville et que vous n’avez pas de cave, ni de cellier qui ferait l’affaire.. et bien pas grave, votre magret peut sécher dans votre frigo.

Par contre si vous le faites sécher au frigo, il faudra quand même observer quelques règles à savoir qu’il faut ouvrir votre magret tous les 3 à 4 jours pour voir s’il n’y à pas de moisi qui se forme dessus. S’il y en à, pas de panique, vous prenez un couteau, vous raclez délicatement les partis concernées et vous le remettez au frigo (pensez à changer le torchon ! Ne perdez pas à l’esprit qu’un torchon propre sera sec… et absorbera l’humidité). Si vous observez ces quelques règles vous aller voir votre magret séché tranquillement sans difficultés.

Au bout de trois semaine, sortez votre magret, découpez… et dégustez.

Avec cette recette là, voici le résultat de mon magret séché au poivre :

Magret séché Magret séché

Bon appétit !


Salut à tous,

Et oui si tu lis mon blog régulièrement tu à maintenant compris que je vais te faire de beaux articles sur l’avancement de la rénovation de notre bateau ! Je t’ai pas fait d’article sur le calage du bateau parce qu’on l’a fait sous un pluie battante et qu’en plus il faut compléter voir recommencer la tâche (malgré ça.. le bateau tiens bien hein..), et au delà de ça, te faire un article sur des palettes et des pneus pas sur que ça te passionne plus que ça !

Quoi qu’il en soit me voilà arriver dimanche matin à la fraîche avec comme objectif de vider le bateau et plus précisément, trier les accessoires restés stockés dedans (autant te dire de suite que tout est partie à la poubelle…) et virer les banquettes (et les coussins) qui sont partis chez notre couturière en chef (ndlr : ma mère) pour se refaire une petite santé…

Arrivé sur place tout sourire sous le soleil (enfin) revenu.. je monte dans le bateau et là…

Cabine du bateau après les épisodes Cévenols

Cabine du bateau après les épisodes Cévenols

A peut prêt 10cm d’eau dans la cabine… bon j’ai insulter la météo (sans franchement être persuadé que cela fasse quelque chose…) sortie ma plus belle écope (trouvée au fond d’un tiroir de la cabine) qui été trouée évidement (sinon cela aurait été moins rigolo) et passé quelques longues minutes à vider la cabine. Au final tout est bien qui finie bien, la cabine est vidée (j’ai passer autant de temps à vider l’eau qu’à trier le matériel…) :

Bateau cabine vidée

Bateau cabine vidée

Et là je commence à mesurer l’ampleur de la tâche qui me motive encore plus pour voir se bateau à l’eau au printemps ! Alors certes il reste du boulot, mais la motivation est là !

Pont

Pont

Volant

Volant

Maintenant on y vois clair, donc la prochaine étape va être la dépose des moquettes intérieurs, le ponçage entier du bateau (y compris rebouchage du petit trou à l’arrière du bateau au dessus de la ligne de flottaison) et mise en peinture.

L’étape d’après sera à la mise à neuf de l’électricité… et là les idées germes… je suis pas loin d’avoir envie de faire une cabine chaleureuse où on sera au moins aussi bien que dans mon salon !

Suite au prochain épisode !

NOTA : Article sponsorisé par… Personne (mais ça viendra peut être un jour… à bon entendeur !)