Archives du blog

Disneyland Paris vs Futuroscope 


Bien le bonjour !

Et oui j’ose.. J’ose écrire un article et comparer l’incomparable !! L’excellence… Contre un vulgaire parc… enfin ca c’est ce que je croyais ! Et après avoir enfin tester le Futuroscope je vais essayer de vous éclairer le plus objectivement possible…

Enfin pour comparer l’incomparable je vais m’appuyer sur quelques critères (ne vous attendez pas non plus à un comparatif très détaillé il ne s’agit pas ici de spoiler vos éventuelles envie de sejour) :

– le prix

– l’hôtel

– la bouffe

– l’immersion \ la thematisation

– les attractions

– le spectacle nocturne

– les employés

– l’ambiance générale

Aller commençons tranquillement …

– le prix :

Bon bah là effectivement difficile de « comparer » mais trois jours au Futuroscope vous coûterons grosso modo trois fois moins chere que Disneyland Paris (à tous les niveaux, entrées, nourriture, hotel… Etc ,sauf les boutiques où les prix sont similaire). Pour le détail voir les rubriques suivantes, parce qu’évidemment la difference de prix est justifiée… Ou pas.

Lá où il vous faudra deux jours pour tous faire au Futuroscope, il vous faudra au moins trois à Disneyland Paris

Un point pour le Futuroscope

– l’hôtel :

Alors là pas de suspense… Le point va à Disneyland Paris. L’hôtel du Futuroscope (qui vous donne accès direct au parc par une passerelle) est clairement une honte… Autant de l’extérieur est sympa mais le couloir ressemble à un hôpital et l’intérieur de la chambre n’est pas mieux que le formule 1 du coin de la rue…

Alors si effectivement la proximité du parc est clairement un avantage (un peu comme le Disneyland hôtel) cela en reste là. Et c’est bien dommage, l’ambiance général du séjour passe aussi par un hotel « immersif »

Dans les points négatifs : l’absence de climatisation dans les chambres (notez qu’à Disneyland Paris les hôtels entrées de gamme comme le Santa Fé ou le Cheyenne n’en ont pas non plus), pas de bar dans le batiment principal , et le restaurant est ouvert seulement le matin pour le petit déjeuner… Ce qui vous oblige à manger dans le parc le soir (j’y reviendrai plus bas)

Bref.. Cet hotel est clairement un échec

– la bouffe :

Ici, cela va être très subjectif parce que les goûts et les couleurs…

Les offres des deux parcs sont relativement diversifiés, donc je vais baser mon comparatif sur un rapport qualité prix.

En prenant l’hypothèse que la majorité de mes lecteurs sont des pauvres et auront tendance à se rabattre sur des fast food ou équivalent, prenons un prix moyen de 15€ par personne pour faire un repas.

Et bien à Disneyland Paris pour 15€ vous mangez du gras… Potentiellement de la merde mais rarement de la nourriture…

Au Futuroscope vous mangez.. Et vous mangez du bon ! Du bon et du varié ! Un vrai plaisir meme pour un simple sandwich !

Donc même si Disneyland Paris essai de faire des efforts sur la nourriture, le point va au Futuroscope

– l’immersion / la thematisation :

Pas de débat Point à Disneyland Paris , les lands sont beaux bien organisés, alors qu’au Futuroscope vous etes dans un parc. Point… Pas de suite logique dans l’organisation des attractions, pas de classement par theme.. On passe des lapins cretins a des manèges de foire sans transicion..

Point pour Disneyland Paris

– les attractions :

On pourrais en parler des heures.. Aucun des deux parcs n’amène des « vrais » sensations… À part « danse avec les robots » d’un côté et « Space Moutain » de l’autre c’est relativement limité.

Le Futuroscope se base plus sur les technologies et les simulateurs, là où Disneyland Paris a plus de Dark Ride et attractions classique…

Il est clair que la qualité de l’attraction des  « lapins cretins » n’a clairement rien à envier à l’attraction « ratatouille » bien au contraire. La qualité meme des attractions du Futuroscope est plutôt bonne et agréable, l’expérience du séjour se basera plus sur vos goûts et sur vos envies…

Par contre le gros point noir du Futuroscope est la restriction de taille.. Si vos enfants font moins de 1,05 metre n’aller pas au parc ! Ils ne feront quasiment rien.. En dessous de 1,20 metre les restrictions sont similaires à Disneyland Paris.

Le Futuroscope à un coin du parc qui s’appelle « le monde des enfants » mais qui n’est pas adapté à la cible. Ce parc n’est clairement pas fait pour des enfants en bas age contrairement à Disneyland Paris.

Bref, point à Disneyland Paris

– le spectacle nocturne :

Dream’s à Disneyland Paris et la forge aux etoiles au Futuroscope

Encore une fois.. Affaire de gout, mais je vais attribuer le point au Futuroscope qui joue parfois le spectacle deux fois par soir pour que le plus grand nombre puisse le voir, et qui ne ferme pas des secteurs de parc complet pour realiser la mise en place. Le spectacle est beau, presque émouvant, mis en scène par le cirque du soleil (je pense que le côté qualitatif vient clairement de là) et enfin on peut le voir assis car le spectacle ce joue dans un théâtre geant à ciel ouvert… Là où à Disneyland Paris vous restez debout avec des abrutis qui mettent des enfants sur les épaules réduisant grandement le champ de vision..

– les employés :

Je croit que globalement les deux parcs sont au même niveau.. Quoi que… Parfois à Disneyland Paris certains se croient un peu tous puissant.. Mais je manque de recule sur le Futuroscope pour etre parfaitement objectif.

Un bon côté quand même c’est qu’au Futuroscope une employée à gentillement mis nos poussettes a l’abri pendant une averse, pas franchement sur qu’a Disneyland Paris quelqu’un aurait fait pareil.

Bref, match nul sur ce point lá
– l’ambiance générale :

J’ai beaucoup aimé le côté relaxe du Futuroscope où la totalité des espaces verts sont accessibles et des coussins géants mis à disposition pour faire la sieste. Les visiteurs sont globalement plus respectueux qu’à Disneyland Paris (il est clair que le volume de visiteurs y est pour beaucoup)

Par contre le temps de thematisation du Futuroscope rend le parc moins immersif et donc beaucoup moins dépaysant que Disneyland Paris.

CONCLUSION :

J’ai passé un excellent séjour au Futuroscope et meme si les attractions sont de bonnes qualité, je ne suis pas sûr que cela nécessite plus d’une visite par an.

Le Futuroscope vend un pass prenium  pour ne pas faire la queue à certaines attractions (pour la maudite somme de 15€ par personne) qui peut devenir vite indispensable ! (Disneyland Paris devrait clairement s’en inspirer)

En bref deux parcs totalement différents dans l’ambiance, l’immersion et tous ce qu’il y a autour, certains point du Futuroscope sont clairement à revoir mais ce parc n’a clairement pas à rougir de l’offre qu’il propose !

À faire sans hésiter !

Retrouvez moi sur Twitter @bibinopapx et sur Instagram : @bibinopapx

SaveEuroDisneySharehoders – DisneyLand Paris


Un groupe d’actionnaires s’est constitué en comité pour répondre à l’opération de recapitalisation annoncé au début du mois d’octobre avec une volonté réelle de s’opposer à ce qui s’apparente à une spoliation des actionnaires au profit exclusif du principal d’entre eux.
Première action, l’envoi d’une lettre revendicative à la Présidente du Conseil de Surveillance, défaillante sur ce coup.

Vous pouvez les retrouver sur leur page facebook ou sur le compte twitter : @SaveEdShare

N’hésitez pas à partager avec le plus grand nombre. C’est par le nombre que les actionnaires défendront leur participation dans EDL.

Suite à l’annonce de recapitalisation d’Euro Disney SCA, et face à l’inaction du Conseil de Surveillance, nous vous invitons à suivre notre démarche et envoyer cette lettre au Conseil de Surveillance à l’adresse suivante:
Conseil de surveillance d’Eurodisney SCA
A l’attention de Madame Virginie CALMELS
1, rue de la Galmy
77700 CHESSY

Lettre:
Madame la Présidente,

La lecture du document annonçant la recapitalisation du groupe EuroDisney nous apprend que : « Le conseil de Surveillance d’Euro Disney S.C.A. apporte son soutien unanime à cette proposition qui bénéficierait au groupe Euro Disney. Avec le soutien de The Walt Disney Company, cette opération réduirait l’endettement d’Euro Disney et lui donnerait les moyens d’investir dans Disneyland Paris. »

Le conseil de surveillance devant faire respecter les droits de TOUS les actionnaires, je suis surpris qu’une nouvelle fois, les petits actionnaires soient oubliés au profit des seuls intérêts de la Walt Disney Company.

En effet, quel est l’intérêt de cette opération ? Rembourser la WDC par un nouvel apport des petits actionnaires afin, soi-disant, d’améliorer la situation financière… Argument déjà présenté il y a 10 ans exactement, au moment de la dernière opération de recapitalisation. Et quels changements y a-t-il eu dans la gestion et les résultats du groupe ? Aucun. Ce qui prouve qu’augmenter le capital pour poursuivre la politique menée nous conduira à de nouvelles pertes.

Les prélèvements qui grèvent la trésorerie du groupe n’ont pas été modifiés. Pire, depuis la reprise la dette par la WDC, opération qui allait soi-disant nous permettre de gérer plus efficacement notre trésorerie selon votre discours, le groupe n’a plus la possibilité de les décaler dans le temps. Le résultat ne s’est pas fait attendre, deux ans plus tard, le groupe est en cessation de paiement ! Une nouvelle fois, la WDC fait payer à l’ensemble des actionnaires d’ED SCA ses erreurs de gestion et ses anticipations hasardeuses.

Lorsque l’on observe l’opération, on s’aperçoit que l’on impose aux actionnaires de racheter la dette d’une société en cessation de paiement (EDA) à 100% de sa valeur. Cela ne se voit nulle part. En effet, personne de sensé ne rachèterait la dette du Malawi au nominal, sachant qu’il n’est pas capable de rembourser. Pourtant c’est ce type d’opération que vous nous encouragez à faire ! La WDC devrait au moins consentir une décote pour le rachat de la dette d’EuroDisney Associés SCA.

Dans le même temps, seulement 25% de l’argent récolté sera affecté à la trésorerie de la société. Ce qui signifie que la société se retrouvera dans la même situation dans 3 ans. Cette opération ne sera donc qu’un coup d’épée dans l’eau si rien ne change dans la gestion opérationnelle du groupe.

Par ailleurs, la WDC, non seulement n’essaye pas de compenser ses erreurs de gestion en revenant sur les conditions défavorables de valorisation de ses licences et de ses frais de gestion, mais elle augmente le taux de ses avances de trésorerie. Comment voulez-vous que les petits actionnaires puissent croire un seul instant que la WDC veuille nous « aider » avec de telles modalités ? Si elle souhaitait réellement améliorer la situation, elle nous ferait des avances en compte courant, non rémunérées, afin de nous permettre les investissements annoncés comme nécessaires.

Enfin, l’opération est menée de telle façon qu’elle va contribuer à appauvrir les petits actionnaires. En effet, soit ils sortent de la société avec une moins-value allant de quelques pour-cent jusqu’à 95%, soit ils se retrouvent avec des actions dévaluées, puisque cette opération va conduire le cours du titre, déjà proche des plus bas historiques, au cours de l’euro symbolique. Après vous être « débarrassée des banques » (sic), souhaitez-vous également vous débarrasser des petits actionnaires ?

La composition du capital de la société nous apprend qu’une grande partie des membres du club actionnaires sont très attachés à la marque Disney. Souvent c’est le seul titre qu’ils possèdent. Comment peuvent-ils se sentir respectés dans une telle situation ? Est-ce ainsi que la WDC considère ses meilleurs prescripteurs ?

Par conséquent, il me parait impératif, avant la convocation de l’assemblée générale, de renégocier cette recapitalisation afin de faire évoluer la position de la WDC. Le rôle du conseil de surveillance est de vérifier que les propositions du gérant bénéficient à tous les actionnaires et non exclusivement au principal d’entre eux…

Veuillez recevoir, Madame la Présidente, mes salutations distinguées

%d blogueurs aiment cette page :